Origine et historique

Ce régiment est levé en 1597 par le baron du Bourg de Lespinasse. Le régiment porte successivement le nom de ses colonels jusqu'en septembre1635, ou il devient régiment permanent de l'armée française et obtient le drapeau blanc prenant le nom de la province d'Auvergne.

Service durant la Guerre de Sept Ans

En 1756 le régiment est envoyé sur les côtes de Basse Normandie afin de prévenir un débarquement anglais.

Dès 1757 le régiment est affecté à l'armée d'Allemagne, il assiste à la prise de Minden et de Hanovre. Il séjourne au camp d'Halberstadt jusqu'en novembre 1757. Après Rosbach et la dénontiation de la convention de Closterseeven le régiment franchit l'Aller et occupe le Hanovre.

Mais début 1758 l'armée commence son retrait sur le Rhin, à Hammelspring le 3 mars 1758 les deux compagnies de grenadiers sont attaquées et mises en pièces. Le régiment assiste ensuite à la bataille de Crefeld sans y prendre une grande part. Il prend ses quartiers d'hiver à Cologne.

Le 15 mai 1759 il quitte Cologne pour Nieder-Weimar lieu de ralliement de l'armée. Le régiment est affecté au corps d'avant garde de Saint Germain. Le 1er août 1759 il est à Minden. En décembre 1759 une partie du régiment se retrouve assiègé dans Giessen par le prince Ferdinand de Brunswick, il contraint ce dernier à lever le siège.

En 1760 il est à Corbach, placé en réserve avec Orléans, il appuie l'attaque des régiments de Navarre et Du Roi.
A la fin juillet, il contribue avec les régiments des Gardes Françaises, Du Roi, Dauphin, Vaubécourt, Aquitaine, Orléans, La Marck et la brigade irlandaise à chasser le prince Ferdinand du camp de SachsenHausen.
Le 11 août, le maréchal de Broglie, informé qu'un corps menace Marbourg, court à Mederhagen ou campait la division du comte de Stainville, composée des brigades d'Auvergne et de Bouillon, et lui ordonne d'aller débusquer l'ennemi, le 12 le détachement se bat à Marienhagen puis le 13 sur les hauteurs de Radern et à Hallenberg.
En octobre il est au combat de Clostercamps ou s'illustre le chevalier d'Assas, au cours de cette bataille le régiment est décimé, le régiment se retire sur Dusseldorf.

En 1761 le régiment s'illustre encore aux combats de Villingshausen puis plus tard au siège de Wolfenbütel. Le 21 septembre 1761 à la prise du chateau d'Amenebourg.

Uniformes et distinctives

État miltaires 1758-1759-1760, La Chesnaye 1759: habit veste et culotte blancs, parements et collet violets, boutons blancs, pattes ordinaires garnies de trois boutons et autant sur la manche. Chapeau bordé d'argent. L'officier a la même veste que le soldat.

Uniformes des tambours et des fifres

Tambours à la livrée Royale

Drapeaux

La Chesnaye 1759 et États Militaires 1730 .. 1758 ... 1763: le drapeau de la Colonelle est blanc et ceux d'ordonnance violets et noirs par opposition et croix blanche.