Origine et historique 

Ce régiment est créé par la Reine Marie Anne d'Autriche en 1643 sous la minorité de Louis XIV, le régiment s'appel alors La Reine-Mère. A la mort de la régente en 1666 le régiment prend le nom de la province d'Artois. En 1673 après son action lors du siège de Maastricht le Roi lui donne le nom de la Couronne avec les privilèges des régiments Royaux.

M. le marquis de Polastron en est colonel de 17 à mars 1758 ou il cède sa charge au comte Montbarey alors colonel au régiment des Grenadiers de France.

Service durant la Guerre de Sept Ans

En 1757, il suit en Allemagne la maréchal d'Estrées, il est à la bataille d'Hastembeck et à celle de Rosbach.

Début 1758 il est cantonné sur la frontière hollandaise entre Xanten et le fort de Skenke. Il se trouve à la bataille de Crefeld, puis aux combats de Sunderhausen. Il fait ensuite partie des renforts envoyés à l'armée du prince de Soubise, le 10 octobre il est à l'affaire de Lützelberg. Après la capitulation de Kayserswaërth il est de nouveau envoyé sur la frontière hollandaise.

En août 1759 à la bataille de Minden, puis à Corbach ou il soutient le principal effort. A Warbourg, placé sur les hauteurs avec Bourbonnais et Jenner, ils y sont attaqué à 5 reprises, La Couronne perd ce jour là la moitié de ses officiers dont le comte de Montbarrey grièvement blessé. Il se distingue encore à Clostercamps en secondant les efforts d'Auvergne et d'Alsace.

Il est ensuite envoyé sur Dunkerque pour se rétablir, de nouveau en Allemagne en juin 1761. Le 30 août il se signale aux combats de Roxel près de Munster.

Uniformes et distinctives

 

La Chesnaye 1759: habit et culotte blancs. Veste, parements et collet bleus. Boutons blancs, pattes ordinaires garnies de trois boutons, autant sur la manche. Chapeau bordé d'argent.

Uniforme des fifres et tambours

Tambours à la livrée du Roi.

Drapeaux

 

 

 

Le drapeau colonel est blanc, croix blanche piquée, couronne Royale d'or au centre de la croix. Les drapeaux d'ordonnances sont bleus avec la couronne de France en or à doublure rouge au milieu de chaque croix blanche.