Royal Roussillon 1656-1791

 

Origine et historique 

Régiment créé en 1655 à Perpignan par le cardinal de Mazarin, il s'appel alors Catalan-Mazarin. A la mort du cardinal en 1661 le Roi met le régiment sous le nom de Royal Catalan puis en janvier 1667 lui donne le nom de Royal-Roussillon qu'il conserve jusqu'à la fin de l'ancien régime. Par la démission du marquis Du Hautois le régiment est donné le 25 janvier 1759 au comte d'Haussonville jusqu'alors capitaine avec rang de mestre de camp au régiment des Volontaires de Schomberg, en novembre 1761 c'est le duc de Châtillon qui en obtient la charge jusqu'au 11 mai 1762 ou le Roi donne ce régiment au comte de Lévis-Lugny.

En 1763 il fait partie des 23 régiments destinés au service des ports et des colonies. Ce régiment est à 2 bataillons et a la prévôté.

Service durant la Guerre de Sept Ans

En mai 1755 le 1er bataillon est envoyé au Canada, il y sert sous Montcalm. En juillet 1757 il fait partie des 6000 français, miliciens et indiens qui quittent fort Carillon (Ticonderoga) pour investir le fort George, défendu par le colonel Monroë et 2260 anglais. L'expédition arrive à fort George le 3 août, La Sarre et Royal Roussillon ouvrent la tranchée le 4 et le fort capitule le 9 août. Il participe à la bataille de Québec.

Le second bataillon reste en France. En mars 1757, quatre compagnies du régiment Royal Roussillon sont envoyées à Lunéville pour la garde du Roi de Pologne, en remplacement du détachement des Gardes Lorraines qui rejoint le reste du régiment à Metz. armée d'Allemagne ou il fait brigade avec Piédmont.... .En octobre 1758, rentre en France en garnison à Nancy, et un détachement reprend son service auprès du Roi de Pologne à Lunéville jusqu'au 18 mars 1759 ou les Gardes Lorrraines sont envoyés sur les côtes Normandes, de nouveau quatre compagnies de Royal Roussillon viennent prendre le service à Lunéville. Le reste du bataillon sert à l'armée d'Allemagne, en 1757 il est à la bataille de Rossbach. En 1759 il fait brigade avec Piédmont on le retrouve à la bataille de Bergen.

En 1761 le 1er bataillon rentre en France.

En mai 1755 le 1er bataillon est envoyé au Canada, il y sert sous Montcalm et participe à la bataille de Québec. Le second bataillon reste en France . en mars 1757, quatre compagnies du régiment Royal Roussillon sont envoyées à Lunéville pour la garde du Roi de Pologne, en remplacement du détachement des Gardes Lorraines qui rejoint le reste du régiment à Metz. armée d'Allemagne .... .En octobre 1758, rentre en France en garnison à Nancy, et un détachement reprend son service auprès du Roi de Pologne à Lunéville jusqu'au 18 mars 1759 ou les Gardes Lorrraines sont envoyés sur les côtes Normandes, de nouveau quatre compagnies de Royal Roussillon viennent prendre le service à Lunéville. Le reste du bataillon.sert à l'armée d'Allemagne, en 1757 il est à la bataille de Rossbach.

En 1761 le 1er bataillon rentre en France

Uniformes et distinctives

 

Manuscrit de 1757: habit et culotte blanche, veste collet et parements de l'habit bleus. Poches en travers à 3 boutons, parements à 5 boutons. Boutons et galon de chapeau or.

La Chesnaye 1759: habit blanc, culotte de m^eme. Veste, parements et collet bleus. Boutons jaunes, pattes ordinaires garnies de trois boutons, et six sur la manche. Chapeau bordé d'or.

Uniforme des fifres et tambours

Tambours à la livrée du Roi.

Drapeaux 

 

Le drapeau de la colonelle est blanc et croix blanches semées de fleurs de lis d'or ( 65 ), ainsi que ceux d'ordonnance qui sont au 1 bleu clair, au 2 rouge, au 3 feuille morte et au 4 vert clair.