NASSAU-SAARBRUCK 1745 - 1758
NASSAU 1758 - 1791

Origine et historique 

Régiment levé par le Prince Guillaume Henri de Nassau Saarbrück par commission du 1er novembre 1745, il est composé de deux bataillons. En juillet 1747 il est autorisé à lever un troisième bataillon. En 1749 à la fin de la guerre le régiment est réduit à un bataillon.

En mars 1758 il incorpore le régiment de Nassau Ussingen qui devient le 1er bataillon du nouveau régiment de Nassau. La compagnie Colonelle & celle du Lieutenant-Colonel du Régiment du Prince Louis de Nassau, sont les deux premières compagnies du premier bataillon ; celle commandée avant la réunion par le Sieur de Klingspoort, Lieutenant-Colonel du régiment de Nassau-Ussingen, est la première du second bataillon. Les treize autres compagnies des deux régiments sont placées dans les premier & second bataillons, chacune suivant le rang des Capitaines qui les commandent."

Par la grande réforme des régiments allemands de 1760 il passe à trois bataillons par l'incorporation du régiment allemand de Saint Germain qui est réformé.

Enfin par la réforme de décembre 1762 le régiment est réduit à deux bataillons.

Colonels commandants

Charles baron de Falkenheim jusqu'au 10 janvier 1763
A.M. de Zügmantel jusqu'au 10 septembre 1769
Jean François Henri, baron de Flachslanden jusqu'au 18 avril 1776
François Ulrich, comte de Chamisso jusqu'au 15 avril 1780
Jacques Benoit, baron de Rheinach jusqu'au 1er janvier 1784
Hugues, baron d'Hamilton jusqu'à la tourmente révolutionnaire.

Service durant la Guerre de Succession d'Autriche

Il fait ses premières armes durant les campagnes de la guerre de succession d'Autriche.

En 1746 il est au siège de Mons et de Charleroy, puis à celui de Namur. Le il est à la bataille de Raucoux.

Le 1er juillet 1747 à la bataille de Lawfeldt, il est autorisé à lever un troisième bataillon.

En 1748 au siège de Maestricht au quartier de Bethléem avec le régiment d'Alsace.

Service durant la Guerre de Sept Ans

En avril 1757 le régiment arrive à Cologne, le 1er juillet 1757 il est à la bataille d'Hastembeck, puis il participe à la conquête du Hanovre sous le Maréchal de Richelieu.

En 1758 il se retire sur le Rhin. C'est à Cologne en mars 1758 qu'il reçoit son avis d'incorporation au régiment de Nassau Usinghen qui devient le 1er bataillon du nouveau régiment de Nassau. Il reste en garnison à Cologne durant toute l'année 1758.

En 1759 il est à la bataille de Bergen.

Durant cette même année il participe à la campagne en Hesse et prend ses quartiers d'hiver à Ziegenheim, en février 1761 il est assiégé dans cette place, et parvient à résister pendant trois semaines, permettant au maréchal de Broglie de leur envoyer des secours et d'obtenir la levée du siège le 25 février.

Il est à la bataille de Villinghausen où il fait partie de la brigade placée en avant garde sous les ordres de M. de Closen, il s'empare de trois pièces d'artillerie.

Il est ensuite au combat d'Osterode.

En 1762 il participe à la défense de Cassel, il rentre en France.

Uniformes et distinctives

 

L'Etat Militaire de 1748 donne pour Nassau Saarbrück, Allemand un uniforme: habit bleu de Roi, paremens et revers couleur paille, poches en travers, veste et culotte rouges, boutons blancs, agrémens blancs, et chapeau bordé d'argent.

La Chesnaye en 1759 donne pour Nassau: habit bleu, paremens et revers rouges, boutons d'étain, deux brandebourgs sur le devant de chaque côté et aussi un de chaque côté sur le derrière, avec un nœud ou agrément sur l'épaule en laine sur fil blanc, veste et culotte blanches, pattes ordinaires garnies de trois boutons, chapeau bordé d'argent.

Raspe à Nuremberg en 1761 donne: habit bleu, collet, revers, parements , retroussis rouges. Boutons, boutonnières blanches. Veste, culotte et guêtres blanches. 2 boutons sur le parement, 3 sous la poche, 2 sous le revers, 7 sur le revers, 8 visibles sur la veste.


Extrait de la planche de H.Boisselier (Uniformenkunde-R.Knötel)
A noter que le parement en botte étroit indiquerait plutôt un uniforme des années 1760

Etat Militaire de 1763 Nassau Allemand 1745 Uniforme: habit bleu, paremens et revers rouges,boutons d'étain, deux brandebourg sur le devant de chaque côté, et aussi de chaque côté sur le derrière, avec un nœud ou agrément sur l'épaule en laine sur fil blanc, veste et culotte blanche, pattes ordinaires garnies de trois boutons, chapeau bordé d'argent.

L'Etat Militaire de 1766 et 1767 donnent une même description pour Nassau Allemand: habit bleu de Roi, parements, doublure, veste et culotte blanches, col rouge, poches en travers, boutons blancs n° 88, chapeau bordé d'un galon de fil blanc.

L'Etat militaire de 1772 pour Nassau Allemand, apporte quelques précisions: habit de drap bleu; le parement fermé par deux petits boutons, parement collet, revers, veste et culotte blanche, patte ordinaire garnie de trois boutons, huit petits au revers, trois gros au dessous, boutons blancs.

Uniforme des fifres et tambours

On retrouve les couleurs dans la tenue du trompette du régiment de cavalerie de ce Prince, savoir: habit jaune orangé, collet , revers, retroussis et parements écarlates. Tout en conservant probablement la répartition des boutons propre au régiment d'infanterie: boutons blancs sans boutonnière sur le revers et les parements et deux boutons et boutonnières sous le revers.
Poches en travers à trois boutons sans boutonnières.
La caisse du tambour à fond jaune orangé aux armes du Prince.

Drapeaux 

 

L'Etat Militaire de 1748 indique pour Nassau Saarbrück, Allemand: ce régiment à 18 drapeaux dont un blanc Colonel, et croix blanche, les armes de France et de Navarre dans le milieu, et ces mots pour devise HIS CONSECRO VIRES, et 17 d'ordonnance.

Le tableau de Chaligny en 1772 donne deux petits dessins assez précis des drapeaux du régiment de Nassau même si les couleurs sont altèrées.

Le drapeau colonel est blanc chargé au centre des armes de France couronnées, entourées de deux branches de lauriers au naturel. Au dessus une banderole et ces mots "HIS CONSECRA VIRES ", dans le coin inférieur du flottant un lion or. Curieusement ce lion est un lion rampant non conforme au lion de Nassau ou même celui de Saarbrück qui sont des lions "issants" c'est à dire dressés debout.

    

(reconstitution) drapeau colonel et drapeau d'ordonnance
de Nassau Saarbrück infanterie

Le drapeau d'ordonnance porte une croix de Saint André blanche, chargée au centre d'un soleil royal, et aux quatre coins un écu couronné à fond bleu, chargé d'un lion d'or.
Le triangles à à la hampe et au flotant sont jaune et les triangles supérieurs et inférieurs bleus. Le triangle supérieur porte une banderole avec cette devise " HIS CONSECRA VIRES "

 

 

 

Jean-Louis Vial